samedi 15 septembre 2012

LE SUBLIME PRESENT DE CLELIA-LUNA (1er secret de création)


 « Le Sublime Présent de Clélia-Luna »



Une histoire de Délicieuse ennuyée qui a inspiré
Julie Machado illstratrice, alias MissLili...
Quelques dessins déjà : talentueusement talentueux (merci MaMissLili !)

Vous en dire plus ?
Clélia-Luna est une petite princesse absolument délicieuse. Elle possède tout ce dont on peut rêver et pourtant, elle s’ennuie…
Dans tout le royaume, les petites mains agiles, les sculpteurs de joyaux, les maîtres du pinceau, se mettent à l’ouvrage pour créer le Sublime Présent.
Les marchands extraordinaires, les découvreurs de merveilles, les dénicheurs de trésors et les chasseurs de curiosités partent sans tarder en quête du Présent Sublime.
Parviendront-ils à distraire Clélia-Luna ?
De Monsieur Luti, portraitiste à la cour, du valeureux Chritolph Colombe ou encore de l’intrépide marquis de Courlabas, lequel trouvera le remède à ce navrant ennui ?

Extrait :
LE SUBLIME PRÉSENT
DE CLELIA-LUNA

Princesse
Délicieusement délicieuse

Morose depuis deux saisons et six jours
dans son petit fauteuil tendu de velours amarante

illustration de Julie Machado


Il y avait, sur les rivages de la mer de Ligurie dans l’ouest de l’Italie, un petit royaume prospère. La vie s’y déroulait paisible et tout le monde semblait très satisfait de son sort.
       Pourtant.
       Depuis quelques heures, régnait partout une grande effervescence : la nouvelle colportée par les messagers royaux s’était propagée jusque dans le moindre hameau.
Sur la place du palais on discutait en gesticulant :
     Savez-vous que l’on annonce dans toutes les maisons, dans toutes les cours, dans tous les bourgs, que la princesse Clélia-Luna ne sourit plus depuis deux saisons et six jours ?
     Comment est-ce possible ? Connaît-on l’origine du mal qui l’accable ainsi ? s’inquiétait le boulanger.
     C’est l’ennui, disent les médecins, l’affligeant, le terne et morne ennui.
     Comme cela est triste et fâcheux !
     L’ennui ? Mais la princesse possède tout ce que l’on peut souhaiter ! Mille atours, mille joujoux, mille fantaisies ! s’extasiait la jeune Eugénie, fileuse dans l’allée du Bois Dormant. On dit que cinquante chambres ne suffisent plus à contenir le tout !
     Pour sûr, Clélia-Luna est gâtée ! constatait monsieur Chignompoudré, le perruquier.
     Bien gâtée ma foi !
     Peut-être même… trop gâtée… s’accordait-on à penser.
     Certainement… Mais elle est tellement… tellement… disait l’un.
     Oh oui, elle est tellement… tellement… soupirait l’autre.
     … Délicieusement délicieuse…
illustration de Julie Machado
Et tous allaient lire et relire l’annonce que l’on avait affichée sur le grand peuplier devant le parc du château :
AVIS À NOTRE BON PEUPLE !

Pour distraire la princesse Clélia-Luna
Sa Majesté nous mande de prévenir :
Petites mains agiles, sculpteurs de joyaux,
Maîtres du pinceau,
Afin de réaliser le

PRÉSENT SUBLIME.

Marchands extraordinaires,
Découvreurs de merveilles,
Dénicheurs de trésors et chasseurs de curiosités,
À vos chaussures, à vos montures, à vos voilures !
Partez sans tarder, en quête du

SUBLIME PRÉSENT.

 Nota bene,
Ultime délai :
                Crépuscule du troisième jour de la dernière lune de printemps

illustration de Julie Machado


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire