vendredi 29 juin 2012

Le secret s'évente... à peine...

Une deuxième image de Leila pour notre projet :

LE SECRET TRÈS SECRET

Pour parler des mots, ceux qu'ils nous arrivent de dire à l'enfant quand il est confronté à la mort...

Et toujours... Émerveillement devant cette délicatesse, ce joli mouvement qui décore mon histoire.


Leila est décidément une habilleuse de textes, une costumière du Verbe...


Extrait :
Avant, on m’appelait Anatole la rigole !
Parce que je riais tout le temps.
Je faisais le guignol, surtout à l’école !
Ça ne plaisait pas toujours à mes parents.
Un jour, un grand voile gris a recouvert ma vie.
Les sourires sont partis, le guignol aussi…
Un jour, mon papi est mort.
Depuis, on m’appelle Anatole… juste, Anatole.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire