mercredi 8 août 2012

C'EST LA VEILLE D'UN DÉPART, D'UN DÉPART EN VACANCES


Un lit, un sac, un avenir entrouvert
Un espoir de vacances, un rayon de soleil
Une plage déserte, un plaisir solitaire
Et l'idée de dormir, se saouler de sommeil...

Un port dans l'océan, un chemin de douanier

Et les yeux des enfants, leurs éclats de sourire
Collection de souvenirs, bonheurs envalisés
La promesse de voler, le désir de partir

C'est le souffle du vent au sommet d'une dune

C'est un point sur la Terre, un sentier qui chemine
C'est la main de chacun dans celle de chacune
Et cet oiseau dans l'air au-dessus d'une ruine

C'est la photo volée, le galet que tu lances

la bruine sur ton ciré, le poisson qui frémit
Et ton pas dans le mien qui joue et qui avance
Et ton bras qui retient la douceur de ma vie

Une heure, un temps, un jour

C'est tout ce qu'on attend, c'est tout ce qu'on espère
Savourer le moment, la couleur de l'amour,
Ce qu'on a découvert et ce qu'on aimerait faire

Et nos corps sous les draps, emmêlés de caresses

Nos cris qu'il ne faut pas faire sonner dans la nuit
Le petit déjeuner, les matins qui paressent
Le gamin qui réveille les ados à midi

C'est le linge repassé qui attend sur le lit

C'est une frénésie, dis-moi à quoi tu penses ?
Tu n'as besoin de rien ? Est-ce que tu as tout pris ?
C'est la veille d'un départ, d'un départ en vacances.



C'est un air de vacances, joué l'année dernière...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire