vendredi 14 février 2014

T' e t e d q o u j s e ? *

Dans le square, passe une femme. Elle a la grâce de Wonder Woman...

Dessin de Fanch ©, piqué dans cette revue-là : clic !
(A lire : excellent et tordant !)
Le blog de Fanch, alias Yann Autret : Mille petits poucets.

Il tourne, le môme. Il aimerait bien poser sa question, mais il hésite. Il se dandine, ne sait pas quoi faire de ses mains. Il s'en fourre le doigt dans le nez, à force de ne pas oser. 
L'hésitation, c'est moins puissant que la curiosité, alors, quand il a bien fourragé dans l'orifice, il lance sans respirer :
- Cékoicétrucdantéz'oreille ?
- Chhhuttt, Antonin ! Vas-tu te taire ! Laisse la dame !
La dame, ça la fait rire. Elle se doute du coup, même si elle n'a pas tout compris. C'est une belle. Une femme avec une taille à la Wonder Woman et des cheveux attachés en queue de cheval. Elle s'est assise sur un banc, dans le square, au soleil.
- Tu peux répéter ta question en parlant plus lentement ? elle demande au gosse, en souriant au père pour pas qu'il s'inquiète.
- C'est quoi ces trucs dans tes oreilles ?
Le père, il est gêné, un peu rouge, un peu sur un pied, un peu sur l'autre pied.
Le gosse, il est bien campé. Il attend la réponse.
- Ce sont des appareils pour m'aider à entendre, parce que mes oreilles ne fonctionnent pas.
Elle a parlé simplement, Wonder Woman. Ce n'était pas une question compliquée.
- Ah d'accord ! qu'il dit l'enfant. Elles sont en panne, tes oreilles ?
- Non, elles sont cassées, elles seront toujours comme ça.
- Ah ? C'est pas marrant, dis !
Il la regarde. Il a de la peine. Il voudrait bien qu'elle entende les oiseaux qui chantent tout autour. Il pense aux trucs, là, qui dépassent de chaque côté de la tête.
- Et avec les appareils, elle ne vont pas mieux, les oreilles ? Elles se réparent pas un peu ?
Wonder réfléchit. Il n'est pas très grand celui-ci... comment lui expliquer ? ..... Le père continue sa petite danse des pieds.
- Imagine que tu te casses la jambe, elle dit. Avec ton plâtre, tu vas avoir besoin de béquilles. Les appareils que tu vois dans mes oreilles, sont comme des béquilles. Mais j'ai aussi besoin que tu me regardes pour voir tes lèvres articuler les mots. Sinon, je ne peux pas te comprendre.
- Ah d'accord !
Ça lui suffit. Il tourne les talons, file vers les balançoires.
Le père est embêté pour Wonder Woman, il s'empêcherait bien d'interroger mais, comme on l'a dit au début, la curiosité l'emporte toujours sur ce qui se fait... :
- Vous entendez pas avec vos appareils ?
- Non. Et entendre, ce n'est pas comprendre !
Regard trouble, un peu hareng sur banc de glace. Wonder est patiente, ça tombe bien.
- Malgré les appareils, je dois regarder les gens pour comprendre le sens de ce qu'ils disent. Sinon, je n'ai pas la totalité des paroles.
- Ah d'accord !

C'est fou ce que les pères copient les fils, des fois.



Voilà... juste une petite réflexion, en passant......... parce que j'écris un chapitre dans lequel il y a un enfant sourd et que, la nuit dernière,  j'ai lu une histoire ou couraient des Wonder Women dans une clairière... 

* T' e t e d   q o   u   j s e ?  : T'entends quoi au juste ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire