dimanche 4 mars 2012

Quand l'HomO ScribanuS est d'astreinte... l'ami Word se sent seul !

Samedi...
Panicascribanus en crise ultra aiguë !
Pas une ligne pondue !!!

Pas évident, en fin de semaine, de se retrouver à la tête d'une petite entreprise spécialisée dans le service à la personne :

Repassage... cookies ("les copeaux de chocolat, maman, c'est normal qu'il soient restés sur la table ?")... corrections, copies... devoirs pour le lundi, le mardi, le mercredi, (ah non, y'a pas école !), le jeudi, le vendredi ! (heureusement, le clarinettiste est du genre appliqué !)... tarte à l'orange... ménage... rerepassage... choux braisés ("Mais maman, on n'aime pas le chou !" "Moi non plus, mais votre père, si ! Il faut savoir entretenir la flamme dans un couple, en faisant des concessions !" "Et les concessions, elles ont l'odeur du chou à chaque fois ?")

De quoi vous déstabiliser le plus organisé des HomO ScribanuS !

... Dans ce pensum ménager (et hélas hebdomadaire !), pas la moindre petite idée n'a eu le temps de germer, pas le moindre petit paragraphe, la place de se glisser...

... Mais le pire, le pire !

C'est qu'à la nuit tombée, l'HomO ScrobanuS s'est enfin autorisé à s’asseoir derrière son bureau, face au bienveillant vieil AMILO, le computer, pour écrire un mot (voire plus !)... 

Rien n'a été scribouillé ! Comme à chaque crise, l'HomO ScribanuS a dessiné !

Ci-dessous, la preuve désolante d'un samedi stérile :


Loren Bes, le chevalier cathare de l'illustration, va parfois consulter Irma...
(chuuuut... il n'aime pas que l'on parle de son  penchant chiromancien... !)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire